Comme un bonsaï

Tout comme un bonsaï que son maître couvre de soins continus et précis afin de créer au fil des années une œuvre d’art, la pratique de l’aikido requiert de la patience et de la persévérance.

Pourquoi Agatsu?

« Masakatsu, Agatsu, Katsuhayabi »

Il s’agit d’une citation du fondateur de l’aikido qui peut se traduire par « la vraie victoire, c’est la victoire sur soi, que ce jour soit aujourd’hui ».

En savoir plus

Il n’existe pas de compétition en aikido contrairement à la plupart des arts martiaux. Le défi à relever prend alors une autre dimension : l’amélioration de soi, et ce, tant au dojo qu’en dehors du lieu de pratique. 

Ainsi, on peut influencer favorablement sa façon d’être, ce qui devient alors une victoire sur soi —AGATSU.

Pratique
et respect

Envers soi, son partenaire et l’environnement

La notion de respect est essentielle dans la pratique de l’aikido.

En savoir plus

C’est se montrer conscient que le partenaire « uke » prête son corps en toute confiance pour que « nage » puisse exécuter un mouvement précis. Par conséquent, nage doit tenir compte des capacités de son partenaire et ne pas les outrepasser. De la même manière, uke doit s’efforcer de ne pas attaquer aveuglément et respecter les limites de l’autre.

Fait à noter, le respect est aussi un concept qui s’applique à soi-même; c’est également reconnaître ses propres limites!

Le respect passe également par une certaine étiquette qui comprend entre autres, les saluts à l’entrée du dojo, au début et à la fin des cours et également le salut face à son partenaire avant et après la pratique. Ces « rituels » permettent aussi de mieux se concentrer sur le moment présent.